Méthode Merise

La méthode Merise a été mise au point en 1978 et 1979 par le Ministère de l’Industrie dans le cadre général d’une politique de promotion en faveur d’une informatique moderne et efficace.
Merise est une méthode de conception et de développement de système d’information : plusieurs sociétés de service et de conseil l’ont expérimentée, développée, complétée et enseignées pendant ces nombreuses années. La Mission à l’Informatique du Ministère de l’Industrie et de la Recherche, pour sa part, a encouragé sa diffusion dans les administrations et les entreprises publiques.

Nous avons commencé à utiliser cette méthode en 1993, et nous l’utilisons depuis. Nous avons voulu ici présenter la méthode pour le cycle de vie complet d’un projet de mise en place ou de modification d’un système d’information cohérent. Bien évidement selon le taille et la nature du projet toutes les étapes et surtout sous étapes peuvent ne pas être réalisées.

methode_merise_quick_info_services

Démarche merise :

Le schéma directeur

Présentation du projet (initialisation) Objectif et cadre de l’étude

Planning général de l’opération

Identification et recueil des besoins, des orientations, des objectifs, des enjeux et bilan de la situation Principaux enjeux

Thèmes d’étude sélectionné

Scénarios d’évolution

Conception des cibles en fonction des scénarios sélectionnés et définition des trajectoires Choix de gestion

Choix d’organisation

Choix d’architecture technique

Choix des scénarios sur les cibles et trajectoires

Définition du plan d’action et des budgets relatifs aux scénarios retenus Plan de développement des applications

Plan d’acquisition du matériel

Plan d’organisation et de formation

Plan financier et Budgets par rapport au scénario choisi

Définition des procédures de suivi d’actualisation et de mise en œuvre du plan Principaux indicateurs permettant de vérifier le respect des orientations

Procédure de suivi du plan

Structure de pilotage

Plan d’assurance qualité

L’étude préalable

Deux phase : phase de recueil et Phase de conception
Orientation fondamentale du nouveau système d’information Orientation de gestion tant sur le plan du sous-système opérationnel que du sous système de pilotage.

Orientation d’organisation concernant notamment la partie du système à automatiser et les niveaux de centralisation et de décentralisation souhaités.

Orientation techniques en matière de matériel, réseau, logiciel, etc.

Modélisation du système d’information actuel sous l’angle des traitements Liste exhaustive pour le domaine concerné des processus, opération et règles de gestion.

Liaison inter-processus et inter-domaine.

Points critiques du système de gestion et inventaire des préoccupations des cadres utilisateurs concernant chaques processus.

Modèle de données concernant chaques processus.

Identification des indicateurs clés de pilotage de chaque processus.

Modélisation du système d’information automatisé sous l’angle des données Modèle conceptuel des données : individus, relation, dictionnaire des données.

Tableau des volumes : individu, relation.

Synthèse, hiérarchisation, choix d’un sous-ensemble représentatif Modèles conceptuels des traitements par processus sur le sous-ensemble représentatif.

Fiche de réflexion par processus.

Consolidation, validation du modèle des données Modèle conceptuel actuel des données.

Approbation comité directeur Compte rendu du comité directeur donnant son accord sur la synthèse qui lui a été présentée et fixant les objectifs et orientations du nouveau système.

Élaboration du nouveau modèle des traitements sur le plan conceptuel Modèle conceptuel des traitements futur.

Élaboration d’un nouveau modèle global des traitements sur le plan organisationnel Inventaire des procédures représentatives du système d’information.

Ordonnancement des procédures dans le temps.

Modèle externe des données par procédure représentative.

Actualisation du modèle conceptuel des données Modèle conceptuel des données futures.

Validation du modèle conceptuel des données Modèle conceptuel des données validé : adjonction d’individus, modification des identifiants, ajout ou modification des relations, ajout ou suppression de rubriques dans la description des individus et des relations.

Transformation du modèle conceptuel des données en modèle logique brut Schéma logique réseau ou relationnel.

Dimensionnement du schéma logique.

Répartition logique des données et des traitements Architecture logique de répartition des données et des traitements du système d’information et du système de communication.

Identification des options d’automatisation Liste de progiciel d’application et d’outils d’aide au pilotage avec leurs caractéristiques, leurs prix, et leurs références.

Approbation par comité directeur des solutions conceptuelles et des options de répartition et d’automatisation Identification des deux ou trois solutions conceptuelles et organisationnelles qui seront approfondies. Priorité de mise en œuvre.

Élaboration du modèle organisationnel de traitement par site Dessins d’état ou d’écrans significatifs.

Graphe d’enchaînement des écrans et des taches.

Définition des postes de travail.

Calcul d’activité global et par site Activité des traitements, des Set ou des relations par procédure de traitement et par site.

Activité globale pour chaque site, par Record, par set ou par relation.

Optimisation du modèle logique des données et élaboration du modèle physique des données par site Modèle logique optimisé.

Modèle physique en fonction des logiciels de gestion de données choisies.

Elaboration du modèle opérationnel des traitements Architecture globale des procédures temps réel et temps différé. En particulier les traitements interactifs : Les procédures conversationnelles correspondant à des échanges homme/machine très découpées, au niveau de la donnée élémentaire.

Les procédures transactionnelles correspondant à des échanges au niveau d’un message ( dialogue par page d’écran, par exemple).

Les procédures de saisie de masse correspondant à une saisie de volumes importants de données et où il faudra minimiser les échanges et limiter l’automate de saisie à son strict minimum.

Approbation comité directeur Travaux validés.

Scénario de mise en œuvre Découpage du domaine en sous-projets ordonnancés dans le temps.

Interface entre sous-projets, interface avec le système existant.

Calendrier global et charge de développement du projet.

Quantification

Objectif : recueillir l’ensemble des éléments chiffrés en volume permettant d’assurer la tache suivante.

Evaluation Coût prévisionnel matériel.

Coût de construction du logiciel (étude détaillée, réalisation, mise en œuvre).

Coût des systèmes transitoires.

Coût de fonctionnement.

Services rendus quantifiables et financièrement chiffrables, non quantifiables.

Risques et enjeux : risques sur les coûts et les délais, risques techniques, risques liés aux hommes et à l’organisation, risques liés à l’environnement.

Approbation comité directeur Plan détaillé du dossier de choix.

Bilan, rédaction du dossier de choix Document de synthèse. Introduction rappelant le déroulement de l’étude et les principaux objectifs à respecter.

Présentation générale du futur système de gestion en indiquant les principales novations par rapport au système actuel.

Conséquences sur l’organisation générale de l’entreprise notamment les postes de travail.

Moyens matériels à mettre en œuvre.

Scénarios de mise en œuvre.

Chiffres clés (bilans coût-avantage).

Annexes : Analyse de l’impact du plan sur les moyens humains(effectifs)

Plan de charge concernant le développement du système.

Document général comportant quatre parties. Rappel des objectifs, des orientations clés et des modalités de déroulement de l’Etude Préalable.

Les traitements : système de gestion, principes d’organisation, le système technique accompagné d’un bilan chiffré pour chaque niveau

Les données : Schéma conceptuel, schéma logique et schéma physique accompagnés d’un bilan chiffré pour chaque niveau.

Scénarios de mise en œuvre argumentés et accompagnés de délais.

Annexe : Références à l’ensemble des documents de travail établis pendant l’étude préalable.

L’étude détaillée

Affinage du modèle conceptuel des traitements. Nouveau modèle des traitements présentant de façon exhaustive : Les événements traités.

Les opérations et leurs règles de gestion.

Les résultats.

Affinage du modèle organisationnel des traitements. Modèle organisationnel des traitements.

Descriptif succinct de chaque procédure.

Complément au modèle conceptuel des données. Nouveau modèle des données présentant de façon exhaustive : Les individus.

Les relations.

Les propriétés.

Les contraintes d’intégrité.

Définition des modèles externe des données par procédure. Liste des individus et des relations du modèle externe.

Liste des propriétés de chaque individu et chaque relation

Action de la procédure sur chaque Individu et relation (création, modification, suppression)

Validation fine au niveau conceptuel des données en fonction des traitements effectués pour chaque procédure. Modèle conceptuel validé.

Elaboration du modèle logique des données et optimisation. Modèle logique des données optimisé.

Spécification détaillée des procédures temps réel. Diagrammes d’enchaînement des écrans.

Dessin détaillé des supports.

Description détaillé des transactions, avec pour chacune, une définition détaillée : Des taches manuelles des opérateurs.

Des contrôles à effectuer sur les informations entrées.

Des traitements, en particulier des règles de gestion ; ces règles de gestion pourront être mises sous la forme de modules fonctionnels, éventuellement partamétrés.

Des informations restituées, et en particulier des messages et diagnostics d’erreurs.

Spécification détaillée des procédures fonctionnelles temps différé. Descriptif des états de sortie et des supports d’entrée.

Description des règles de gestion en respectant le canevas.

Définition détaillée de l’organisation et des postes de travail Description individuelle de chaque poste de travail.

Validation de la solution technique de l’étude préalable. Affinage des charges et du planning de réalisation. Performances affinées.

Planning de réalisation.

L’étude technique

Elaboration du niveau physique des données. Schéma physique optimisé.

Architecture des programmes différés. Définition des programmes et de leurs accès aux fichiers.

Définition des critères de tri.

Définition des fichiers de travail.

Architecture technique des programmes temps réel. Architecture des traitements – passage de procédures et transactions à programmes et taches suivant les caractéristiques du moniteur temps réel.

Description des données intermédiaires en transit entre deux étapes d’une conversation.

Spécification des sécurités concernant les programmes mettant à jour les fichiers de base.

Spécification des journaux et des points de reprise éventuels.

Stratégie de production et de réception interne des programmes. Rappel des choix déjà effectués quant au mode de production et au planning déjà définis.

Définition de la ou des techniques de tests.

Evaluation au niveau des programmes : difficulté et temps de réalisation.

Définition de l’équipe : répartition des taches, planning et budget.

Temps machine et modalités de passage des tests en machine.

Planning de production.

Plan de test.

Protocole de réception.

La production logiciel
Définition fine de la politique de sécurité (points de reprise, points de contrôle, accès sélectifs, mot de passe, etc.)

Définition physique des résultats (écrans, formulaires,…)

Définition de la politique des erreurs (diagnostics, niveaux de reprise, caractère plus ou moins amical du système à développer).

Définition physique des résultats (formats et natures des propriétés constitutives).

Définition des règles de gestion gérées par des fonctions automatisées.

Définition des jeux d’essais fonctionnels (ou jeux d’essai-utilisateurs).

Définition des jeux d’essai de performance.

Définition du modèle opérationnel des traitements et en particulier définition des procédures, taches et transactions.

Description de l’arborescence des programmes traduisant les relations de dépendance entre les différents composants ci-dessus.

La mise en œuvre

La maintenance